Maman d’Alexis, 9 ans
intégré à l’école depuis 2 ans – actuellement en classe de CE2

Insertion d’Alexis dans une classe et dans un groupe

Alexis se rend compte qu’il fait partie d’une classe, d’un groupe. Il manifeste beaucoup d’intérêt à tout ce qui s’y passe et donc aux « courants » de la classe : s’il y a des tensions, des perturbations, cela le gêne.
Il comprend ce qui est bien et mal (ce qu’il a le droit ou non de faire en classe). Il est très angoissé quand un enfant est envoyé chez le directeur. Il comprend alors qu’il a fait quelque chose de grave. Lors de ces moments, il se repose beaucoup sur Mylène (l’accompagnatrice).
Il est très sensible aux sentiments de la maîtresse ; si elle gronde un enfant dans la classe ou le punit, il pose alors beaucoup de questions à Mylène et lui demande des explications car il ne comprend pas pourquoi les enfants font des bêtises en classe. Il est très content lorsqu’elle le félicite ou quand elle félicite un enfant de la classe.
Il aime participer et répondre aux questions de la maîtresse particulièrement lorsqu’elle demande un volontaire pour réciter la poésie du jour (en général, tout le monde se cache mais Alexis est prêt à la réciter tous les jours).
Un jour, dans la classe voisine, la maîtresse a crié (alors que sa classe était très calme) et cela l’a perturbé et il a été difficile pour lui de comprendre.
Les enfants de la classe lui parlent de plus en plus directement sans passer par Mylène. Alexis accepte de leur répondre. Il peut maintenant répondre à un enfant de sa classe qu’il rencontre dans la rue et lui dit bonjour.

L’évolution d’Alexis

Alexis prend conscience de son handicap : il m’a demandé récemment pourquoi il allait chez la psy et chez l’orthophoniste.
Il aime beaucoup jouer sur les émotions ; il me demande souvent lorsque je parle à lui ou à ses soeurs si je suis fâchée ; il me rappelle une date (où je me suis effectivement fâchée contre lui) et me demande si j’étais en colère à cette date.
En ce moment, son petit jeu avec moi est de me donner une petite tape sur l’épaule et de me demander : « Je t’ai fait mal ? » et donc je réponds non. Alors il me donne une grosse tape et me dit « Et comme ça ? » …et cela le fait beaucoup rire.
Je pense qu’il reproduit avec moi certains jeux de cour de récréation qu’il ne fait qu’observer pour le moment sans pouvoir encore y participer vraiment.