La vie professionnelle

julia-jeune-autiste-sur-un-marche

Selon nos témoignages, l’emploi des personnes autistes reste marginal et cible des domaines spécifiques. “ La situation actuelle de l'emploi des personnes autistes en France n'est pas bonne.
D'aucuns feraient, légitimement sans doute, appel à des termes plus forts encore” (rapport Schovanec sur la situation des adultes - 2017). Il en veut pour preuve qu’il n’existe pas de statistiques sur l’emploi des personnes autistes. 

L’accès à l’emploi, la participation à la vie sociale doivent devenir réalité. Si la motivation d’obtenir un emploi rémunéré reste fondamentale, nous devons également développer pour les personnes autistes des missions sociales servies par le bénévolat par exemple. Ces démarches nécessitent toujours une préparation et un accompagnement adaptés. L’emploi ne doit pas être réservé aux personnes autistes Asperger, la performance est visible pour tous si elle est bien accompagnée !

Comment compenser les difficultés des adultes autistes pour trouver un emploi ? 
Avec le job coaching, une méthode anglo-saxonne d’accompagnement des personnes handicapées au travail

 

< ASF84 – Mise en place un site internet de vente en ligne de produits gastronomiques de l'Aveyron (https://www.papepapoul-gourmet-aveyronnais.com)


Une méthode d'accompagnement :
Le « JOB COACHING »


Ce n'est pas une méthode d’accompagnement dans le travail spécifiquement prévue au départ pour les autistes.

Le coaching et le coach tout court sont depuis longtemps des concepts à la mode dans le monde anglosaxon : il s’agit de soutenir et d’accompagner une démarche, une activité aussi bien qu’un problème psychologique ou d’image.

En ce qui concerne l’autisme, le « JOB COACHING » est la suite, à l’âge adulte, d’une prise en charge éducative individualisée de la personne atteinte d’autisme : c’est l’aboutissement entre autre, de la méthode A.B.A qui suit le parcours d’un autiste de la petite enfance à l’âge adulte.

Il est évident qu’un adulte autiste qui a pu bénéficier d’une prise en charge éducative adaptée, a nettement plus de chance de s’intégrer au sein de l’entreprise avec l’aide d’un « JOB COACH ».
Il est tout aussi évident que le concept ne peut convenir qu’à des adultes autistes ayant acquis une certaine autonomie et susceptibles de s’accommoder au moins partiellement des codes de notre monde.

La recherche indique que la grande majorité des troubles du comportement des autistes sont liés directement aux déficits cognitifs, communicatifs et sociaux propres à l’autisme. Le « JOB COACHING » essaie de mettre ensemble un adulte autiste et un poste de travail en milieu ordinaire de la manière la plus harmonieuse possible. Sur le plan pratique cela implique un travail préalable avec l’adulte autiste pour évaluer ses compétences et ses difficultés et un travail préalable avec l’entreprise.

job-coaching

 

Il faudra adapter bien sûr progressivement le jeune adulte autiste à sa tâche mais aussi adapter le poste de travail. C’est le rôle du « JOB COACH » : une fois l’embauche effective, le « JOB COACH » se rend sur le lieu de travail chaque jour pour aider l’autiste à apprendre ses responsabilités et assurer l’ajustement nécessaire à l’emploi occupé.

Le « JOB COACH » aide également l’encadrement et les salariés non handicapés à comprendre la personne autiste et à travailler avec elle : il profitera aussi de cette période d’adaptation pour enseigner éventuellement aux collègues de travail de façon pratique la conduite à tenir en cas de troubles du comportement. Le temps passé par le « JOB COACH » sur le lieu de travail varie selon les besoins du patient et du poste concerné. Progressivement, le « JOB COACH » aidera de moins en moins l’employé autiste, le but visé étant le maximum d’autonomie.

Quoi qu’il en soit, le « JOB COACH » restera un référant pour l’employé et pour l’entreprise et également un médiateur entre eux en cas de problèmes.

Le « JOB COACH » est lui-même supervisé dans ses interventions par un psychologue définissant les programmes d’accompagnement et d’intervention. Il est également amené à intervenir lors de formation auprès du dirigeant de l’entreprise et des collègues de travail.